Sanctuaire d'Itsukushima

Corridor (Kairo)

Corridor (Kairo)

Mikasahama

Lanternes et Torii flottant

Lanternes et Torii flottant

Sanctuaire Shinomiya

Parc Momijidani

Parc Momijidani

Sanctuaire d'Itsukushima

De nuit, lors du Festival Tanomo-san

De nuit, lors du Festival Tanomo-san

Vue du Temple Daisho-in

2ème étage du Pavillon Maniden

2ème étage du Pavillon Maniden

Sommet du Mont Misen

et vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto

et vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto

Forêt primitive

Promenade en téléphérique

Promenade en téléphérique

Pagode Tahoto

au milieu des feuillages verts

au milieu des feuillages verts

Mont Misen

Une forêt vierge classée au Patrimoine Mondial

Le Mont Misen, point culminant de Miyajima s’élève-t-à environ 535 m au dessus du niveau de la mer. Depuis que le lieu a été fondé par Kobo Daishi en 806, il a toujours attiré les croyants les plus fervents comme Taira-no-Kiyomori ou Itô Hirobumi. Il reste encore des traces de leurs voyages et de leur dévotion en ces lieux. L’environnement naturel a été gardé intact ce qui permet d’admirer de magnifiques paysages avec des rochers et des pierres aux formes étranges en plus de nombreux sites historiques. En 1996, la forêt vierge du Mont Misen a été classée au Patrimoine Mondial aux côtés du Sanctuaire d’Itsukushima.

La forêt primitive de Misen

Forêt primitive du Mont Misen

Forêt primitive du Mont Misen

La forêt spontanée a été préservée intacte tout comme la zone du sanctuaire de l’île des dieux. Reconnue comme un musée botanique naturel, elle a été classée Monument Naturel en 1929 et Patrimoine Culturel en 1996.

La Végétation particulière du Mont Misen

Cette magnifique forêt primitive à la flore riche et variée, qui se change soudain en champs de rochers géants et de pierres rares, et enfin le spectacle époustouflant de la vue sur la Mer Intérieur de Seto et ses multitudes d’îles font de la visite du Mont Misen un moment envoûtant et inoubliable pour chacun des visiteurs. [...]

+ lire la suite

La forêt vierge primitive du Mont Misen, qui a été classée réserve naturelle protégée, est composée d’une forêt d’épineux et de plantes typiques du Sud. On y trouve même des plantes primitives telles que des Yamaguruma (Trochodendrons Aralioïdes) poussant en milieu naturel, ce qui fait de ce lieu un endroit unique et précieux d’un point de vue botanique.

A partir de 400m d’altitude, on trouve une forêt mixte avec des conifères tels que les Sapins Cigüe (Tsuga) et les Sapins Momi, et des feuillus tels que les Chênes Rouges (Akagashi) ou les Chênes Urazirogashi à feuilles à dos blanc.

A mi-altitude et jusque vers le pied de la montagne, la forêt est principalement constituée de Pins Rouges, mais aussi de feuillus tels que des Chênes Shiribukagashi (Chênes dont le feuillage est haut perché), des Taimin Tachibana (Rapanaea neriifolia) ou bien des Mimizubai (Symplocos).

Les 7 Merveilles du Mont Misen

La zone miraculeuse autour du Mont Misen est remplie de merveilles. Voici les 7 merveilles qui ont toujours continué à vivre à travers les légendes..

Kiezu-no-hi (La flamme éternelle)

Kiezu-no-hi

Kiezu-no-hi

Le miracle du feu éternel qui brûle depuis 1200 ans

Le feu sacré qu’utilisa Kobo Daishi il y a 1200 ans, lors de son entraînement religieux, brûle encore aujourd’hui dans le pavillon Reikado. On dit que l’eau chauffée avec ce feu soigne toutes les maladies.

Il a également servi pour allumer la « flamme de la Paix » au Parc Mémorial de la Paix à Hiroshima.

En Octobre 2009, le pavillon Reikado du feu éternel sacré a été désigné comme Sanctuaire des Amoureux. On dit qu’il renforcerait les liens au sein du couple.

Shakujo-no-ume (Le prunier du bâton de prière)

Shakujo no ume

Shakujo no ume

C’est un abricotier japonais à fleurs rouges planté près du pavillon Misenhondo.

On raconte que Kobo Daishi se serait appuyé sur son bâton, qu’il aurait pris racine et qu’un grand abricotier Ume aurait poussé à cet endroit. Chaque année de jolies fleurs éclosent sauf en cas de mauvais présage.

Mandara-iwa (Le Rocher Mandala)

Si vous descendez un peu derrière le pavillon Misenhondo, vous verrez un gigantesque lit de rochers équivalent à la surface de 24 tatamis.
Des lettres écrites à la mains, des caractères Sanskrit et des illustrations de Kobo Daishi sont gravés dessus.

De grands arbres étant tombé à cause d’un typhon, le chemin est fermé et on ne peut malheureusement plus y accéder.

Kanman-iwa (Le rocher des marées)

Le rocher des marées (kanman-iwa)

Le rocher des marées (kanman-iwa)

Comme l’indique son nom, le niveau d’eau qui se trouve dans le creux de ce rocher change en fonction des marées. On trouve même du sel dans cette eau alors que le rocher se trouve à 500m au dessus du niveau de la mer.

Mais le phénomène n’a pas été prouvé scientifiquement.

Le son des hyoshigi

Statue de Tengu au Daisho-in

Statue de Tengu au Daisho-in

Clap ! Clap ! Clap ! Des ténèbres de minuit surgit parfois soudainement le son de deux bâtons hyoshigi que l’on frappe l’un contre l’autre.

La légende dit que c’est un Tengu (créature effrayante à long-nez) vivant sur le Mont Misen qui frappe dans ces bâtons et qu’il jette des mauvais sorts à ceux qui ne s’enferment pas chez eux lorsque le bruit retentit.

Shigure-zakura (le cerisier couvert de rosée)

Shigure-zakura

Shigure-zakura

Quel que soit le temps qu’il fait, cet étrange cerisier est toujours couvert de rosée comme si la pluie venait de s’abattre dessus.

Le phénomène avait déjà été reporté pendant l'ère Edo dans « Miyajima Zue » (les illustrations de Miyajima) mais on ne peut malheureusement plus le voir aujourd’hui car il a été abattu.

Ryuto-no-sugi (le cèdre des feux de mer)

Les 10 premiers jour du nouvel an (selon le calendrier lunaire), à la nuit tombée, d’étranges lumières, que l’on appelle « ryuto » (feux de mer ou littéralement « lanternes de dragon »), apparaissent à la surface de la mer aux alentours de Miyajima.

L’endroit d’où l’on voit le mieux ces mystérieux phénomènes étant le pied de ce grand cèdre au sommet du Mont Misen, on l’a appelé Ryuto-no-sugi (cèdre des feux de mer). L’arbre est aujourd’hui malheureusement mort.

Des points de vue époustouflants

La vue du téléphérique

Vue du téléphérique

Vue du téléphérique

Une promenade dans le ciel

Depuis l’intérieur du téléphérique vous pouvez admirer de magnifiques paysages, comme si vous vous promeniez dans le ciel.

Le Hall de l’observatoire de la gare de Shishiiwa

Hall de la gare Shishiiwa

Hall de la gare Shishiiwa

Une pause café relaxante

Au 2ème étage de la gare de Shishiiwa se trouve le hall de l’observatoire. Profitez de ce petit moment de détente pour observer la vue panoramique sur la Mer Intérieure de Seto.

L’observatoire de Shishiiwa

Observatoire de Shishiiwa

Observatoire de Shishiiwa

Un superbe point de vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto.

Un observatoire se trouve juste à côté de la gare de Shishiiwa, il offre une vue magnifique sur une mer parsemée d’îles.

La vue de l’Observatoire du Mont Misen

Sommet du Mont Misen

Sommet du Mont Misen

Un superbe panorama à 360° sans aucune obstruction

Par jour de beau temps, on peut même voir les Montagnes de Shikoku au loin ainsi que les îles de la Mer de Seto. Le 1er ministre Itô Hirobumi a dit un jour

« La vraie valeur du Numéro 1 des trois plus beaux paysages du Japon réside en la vue depuis son sommet »

Les merveilles de la Nature

De merveilleux paysages créés par la Nature depuis des temps immémoriaux.

L’étrange rocher « Kuguri-iwa » (Le rocher passage)

Kuguri-iwa

Kuguri-iwa

Une étrange scène créée par de gigantesques rochers

Cette arche qui s’est créée spontanément à l’aide de rochers géants surprend toujours les visiteurs par sa taille imposante.

L’étrange rocher “Kujira-iwa” (le rocher baleine)

Kujira-iwa

Kujira-iwa

Une baleine en haut d’une montagne ?

Lorsqu’on monte au sommet du Mont Misen on se trouve soudain nez à nez avec un rocher en forme de baleine. Il a même un évent sur le dos !

L’étrange rocher « Kaisen-iwa » (Le rocher galeux)

Kaisen-iwa

Kaisen-iwa

Des effets spectaculaire sur les malades ! Un mysterieux rocher !

La légende dit que les imprudents peuvent attraper une maladie de peau en passant près de se rocher, et que ceux qui ont la gale peuvent guérir en le touchant.

L’étrange rocher « Funa-iwa » (Le rocher navire)

Rocher Funa-iwa

Rocher Funa-iwa

Le grand rocher navire !

Un grand rocher en forme de bateau se trouve juste en dessous du Kanman-iwa (le rocher des marées).

Galerie Photos