Sanctuaire d'Itsukushima

Corridor (Kairo)

Corridor (Kairo)

Mikasahama

Lanternes et Torii flottant

Lanternes et Torii flottant

Sanctuaire Shinomiya

Parc Momijidani

Parc Momijidani

Sanctuaire d'Itsukushima

De nuit, lors du Festival Tanomo-san

De nuit, lors du Festival Tanomo-san

Vue du Temple Daisho-in

2ème étage du Pavillon Maniden

2ème étage du Pavillon Maniden

Sommet du Mont Misen

et vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto

et vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto

Forêt primitive

Promenade en téléphérique

Promenade en téléphérique

Pagode Tahoto

au milieu des feuillages verts

au milieu des feuillages verts

Daisho-in

Un temple bouddhiste ésotérique au coeur de la Nature

Moins connu que le Sanctuaire d’Itsukushima, le Temple Daisho-in vaut pourtant le détour. Au pied du Mont Misen, en plein coeur de la Nature, ce temple bouddhiste ésotérique à l’atmosphère mystérieuse renferme de nombreux trésors : une demi-douzaine de pavillons, d’innombrables statues et statuettes bouddhistes mais également de créatures surnaturelles comme le tanuki ou le Tengu, des mandalas, des moulins à prières, une grotte... La vue depuis l’enceinte du temple est également exceptionnelle.

Principaux bâtiments du Daisho-in.

Cliquez sur les vignettes pour connaître le nom du bâtiment et agrandir l'image.

Voir la carte du Daisho-in pour situer les différents bâtiments et monuments.

Le Temple Daisho-in est l’un des temples Shingon les plus prestigieux de l’Ouest du Japon. Au 12ème siècle, l’Empereur Toba y fonda son pavillon de prière. Le temple a maintenu des relations avec la famille impériale jusqu’au 19ème siècle. L’empereur Meiji rendit honneur au temple en venant y effectuer une visite en 1885. Jusqu’à la Restauration Meiji en 1868, 12 temples étaient affiliés au Temple Daisho-in. Il entretenait également des relations étroites avec le Sanctuaire Shinto d’Itsukushima.

Vous trouverez d’innombrables sources d’enseignements bouddhistes dans l’enceinte du Temple Daisho-in. Le seul fait de vous y promener et de goûter à cette atmosphere sereine vous procurera paix intérieure. Aussi, déambuler à travers les différents sites vous permettera de mieux comprendre le temple.

La porte Niomon (1) :

Elle sert de passage officiel pour pénétrer dans le temple. Deux statues de rois gardiens se tiennent aux abords de la porte.

Les gardiens Nio sont censés éloigner les mauvais esprits et ont pour mission de maintenir la philosophie Bouddhiste sur terre.

Porte Niomon

Porte Niomon

Dai-hannyakyo Sutra (2) :

Dai-hannyakyo Sutra

Dai-hannyakyo Sutra

Les 600 volumes des écrits du Dai-Hannyakyo ont été rapportés d’Inde par le moine chinois Sanzo.

On dit que toucher ces sutras porte extrêmement chance.

Le pavillon Reiho-kan (3) :

Reiho-kan

Reiho-kan

Ce pavillon fut mis en place pour exposer les trésors du Temple Daisho-in, notamment la plus vieille icône de Fudo Miyo-o assis avec les cheveux tressés, existant au Japon.

Elle a été déclarée Bien Culturel Important par le Gouvernement.

Les 500 statues Rakan (4) :

500 statues Rakan

500 statues Rakan

Disposées le long de marches menant vers le temple, les 500 statues des disciples de Shaka Nyorai ont chacune une expression de visage unique.

La cloche (5) :

La cloche

La cloche

La cloche était autrefois sonnée pour donner l’heure le matin, le midi et le soir.

Aujourd’hui, elle sert à annoncer l’heure du culte.

Le bureau d’enregistrement des sutras (6) :

Bureau d'enregistrement des sutras et bureau d'information

Bureau d'enregistrement des sutras et bureau d'information

Dans cette salle, les fidèles reçoivent un récipissé du temple pour avoir donné une transcription ou une récitation de Sutra.

Le bureau d’information (7) :

Divers prières et pélerinages sont enregistrés dans ce bureau. On peut également y acheter des articles en rapport avec le Bouddhisme.

Juichimen Kanzeon Bosatsu (8) :

Juichimen Kanzeon Bosatsu

Juichimen Kanzeon Bosatsu

Kannon Bosatsu ou Déesse de la Compassion est représentée avec 11 têtes qui ont chacune pour mission de rechercher toutes les créatures vivant sur terre pour les sauver.

La statue était autrefois conservée au Sanctuaire d’Itsukushima, ce qui montre bien les relations étroites qu’entretiennent Buddhisme et Shintoïsme.

Le Mandala de sable (9) :

Mandala de sable

Mandala de sable

Ce gigantesque mandala fait de sable coloré représente l’image divine de Kannon Bosatsu, symbole de la compassion. Il a été réalisé par des moines bouddhistes du Tibet.

Namikiri Fudo Myo-o (10) :

Namikiri Fudo Myo-o

Namikiri Fudo Myo-o

Fudo Myo-o, ou le Roi Immuable, est une incarnation de Dainichi Nyorai, le Bouddha Cosmique.

Les statues de Fudo Myo-o se caractérisent par ce visage furieux qui montre sa détermination à détruire le mal. Toyotomi Hideyoshi, l’un des trois grands unificateurs du Japon au 16ème siècle a prié devant cette statue pour implorer le calme en mer et la victoire à la bataille.

Les 1000 statues Fudo (11) :

1000 statues Fudo

1000 statues Fudo

Pour commémorer l’arrivée du Prêtre en Chef actuel (77ème) à la tête du temple, 1000 statuettes de Fudo Myo-o ou Roi Immuable furent offertes par les fidèles.

Le Rituel Goma, qui consiste à brûler des bâtons de bois sur lesquels sont inscrites des prières, à lieu tous les matins à 10h.

Les 33 réincarnations de Kannon (12) :

Les 33 réincarnations de Kannon

Les 33 réincarnations de Kannon

On dit que Kannon Bosatsu, ou Déesse de la Compassion, se serait métamorphosée 33 fois pour sauver les mortels de leurs souffrances.

En signe de gratitude, 33 statues représentant ces métamorphose sont disposées ici.

Les roues à Mani (moulins à prière) (13) :

Roues Mani

Roues Mani

On dit que faire tourner la roue équivaut à lire un volume du Hannya-shingyo (ou Sutra du Coeur).

Le pavillon Maniden (14) :

Pavillon Maniden

Pavillon Maniden

Le pavillon Maniden est le principal lieu de prière dédié à Sanki Daigongen ou les Trois Divinités Terrifiantes du Mont Misen.

De très nombreux fidèles viennent prier pour demander épanouissement, santé et longévité. Des prières accompagnées de tambour taiko sont données tous les jours.

La Salle Maniden Bodaisho (15) :

1000 statues d'Amida Nyorai

1000 statues d'Amida Nyorai

1000 statues d’Amida Nyorai (ou Bouddha de la Lumière Infinie), celui qui emmène les défunts au Paradis de l’Ouest, ont été données par les fidèles.

Les prêtres du temple offrent des rituels éternels aux encêtres des fidèles.

Le Monument Hōchōzuka (16) :

Monument Hōchōzuka

Monument Hōchōzuka

Chaque année, le 8 Mars, une cérémonie est donnée en l’honneur des vieux couteaux de cuisine devant ce monument.

Aizen Myo-o (17) :

Aizen Myo-o

Aizen Myo-o

Le Roi Aizen Myo-o est censé libérer les êtres humains de leurs désirs terrestres tels que la convoitise ou le désir charnel et donc les mener à l’illumination.

Yakushi Nyorai (18) :

Yakushi Nyorai

Yakushi Nyorai

Selon les croyances, Yakushi Nyorai ou le Bouddha de la Guérison, s’occupe de la santé des fidèles.

Mizukake Jizo (19) :

Mizukake Jizo

Mizukake Jizo

Sept icônes de Jizo Bosatsu sont disposées autour de ce celui que l’on dit sauver les âmes des nouveau-nés et des enfants décédés.

Les croyants versent de l’eau sur chacune des icônes de Jizo afin d’apaiser les âmes des êtres aimés.

Amida Nyorai (20) :

Amida Nyorai

Amida Nyorai

Un prince de la famille impériale a autrefois officié en tant que Prêtre en chef au Temple. Il  était un fervent admirateur d’Amida Nyorai (ou Bouddha de la Lumière Infinie), celui qui emmène les humains aux Paradis de l’Ouest.

Le Pavillon Daishi-do (21) :

Pavillon Daishi-do

Pavillon Daishi-do

Ce pavillon est dédié à Kukai, aussi connu sous son nom posthume de Kobo Daishi, fondateur de la secte Shingon au 9ème siècle.

Ichigan Daishi (22) :

Ichigan Daishi

Ichigan Daishi

Si un fidèle vient prier pour un unique voeu, celui-ci se réalisera grâce à la compassion de Kobo Daishi, fondateur de la secte Shingon.

La grotte Henjokutsu (23) :

La grotte Henjokutsu

La grotte Henjokutsu

Dans cette grotte faiblement éclairée, on trouve les principales icônes bouddhistes ainsi que du sable venant des 88 temples du prestigieux chemin de pélerinage de Shikoku.

On dit que se recueillir dans cette grotte équivaut à réaliser le pélerinage des 88 temples.

Le pavillon Hakkaku Manpuku (24) :

Pavillon Hakkaku Manpuku

Pavillon Hakkaku Manpuku

Ce pavillon octogonal est dédié aux 7 divinités de la chance de Miyajima. Une cérémonie en leur honneur à lieu chaque année le 7 Juillet (7/7).

Le pavillon Shaka Nehan (25) :

Shaka Nehan

Shaka Nehan

Cette statue représente Shaka Nyorai ou le Bouddha Shaka en train d’entrer dans le Nirvana entouré de ses 16 disciples.

Le pavillon des fidèles (26) :

Pavillon des fidèles

Pavillon des fidèles

Les fidèles peuvent utiliser ce lieu pour transcrire des sutras entre 9h et 15h. Tous les visiteurs sont invités à venir goûter le thé aux herbes. Il contient 16 herbes aux vertues médicinales.

Salon de thé Rokkaku Sabo (27) :

Salon de thé Rokkaku Sabo

Salon de thé Rokkaku Sabo

Près de la porte Niomon se situe un salon de thé tenu par le temple. Il permet à chacun de se relaxer dans une atmosphere calme et détendue.

Quelques informations sur le Bouddhisme

Le Bouddhisme est une religion mondiale fondée par Shakyamuni, ou le Bouddha historique, au 5ème siècle avant JC sur les bords de la rivière Gange en Inde.

L’objectif suprême du Bouddhisme est d’atteindre la bouddhéité en parvenant à l’illumination et en éradiquant la souffrance à travers la pratique des enseignements de Shakyamuni. On pense que le Bouddhisme a été introduit au Japon au 6ème siècle après JC.

La secte Shingon et les autres sectes bouddhistes au Japon.

La secte Shingon est connue en tant que Bouddhisme ésotérique au Japon. Cette secte enseigne aux êtres humains comment atteindre l’illumination grâce à la pratique de rituels mêlant discipline du corps, de la parole et de l’esprit.

Dans la secte Shingon, les prêtres et les fidèles chantent des paroles Shingon en ancienne langue Sanskrit. On pense que grâce à ces chants sacrés, les hommes montrent leur allégeance envers divers divinités bouddhistes et reçoivent la bénédiction. ”Nam Honzon Kaie”, qui signifie « Je m’en remets à toutes les divinités » est la phrase qui s’emploie avec toutes les divinités.

Kobo Daishi Kukai, fondateur de la secte Shingon

Kukai, connu après sa mort sous le nom de Kobo Daishi, est le fondateur de la secte Shingon. En 804, âgé de 31 ans, il se rendit en Chine Tang et parvint à maîtriser les enseignements ésotériques les plus profonds de Keika, un prêtre bouddhiste dominant dans la capitale chinoise de cette époque, la ville de Xian. Ses accomplissements comprennent l’établissement de la 1ère école compréhensible pour les communs et la réparation d’étangs d’irrigation. Kobo Daishi est également célèbre en tant que l’un des trois plus grands calligraphes du Japon.

Présentation des divinités bouddhistes

Selon le bouddhisme ésotérique, Dainichi Nyorai, le Bouddha Cosmique, est censé incarner la philosophie bouddhiste, et les autres divinités sont l’expression des différents aspects de Dainichi Nyorai.

Il existe quatre groupes de divinités bouddhistes : les Nyorai, les Bosatsu, les Myo-o et les Ten.

Les Nyorai

Nyorai

Nyorai

Les Nyorai, communément appelés Bouddhas, sont les plus hautes divinités dans le Bouddhisme. Ce sont ceux qui ont atteint l’illumination.

En signe de leur illumination et de leur libération du désir, les Nyorai sont toujours représentés sans possessions, ni bijoux, ni autres ornements.

Les Bosatsu

Bosatsu

Bosatsu

Les Bosatsu ou Bodhisattvas sont ceux qui pratiquent l’ascèse pour atteindre l’illumination. Cependant, ils ne sont pas des ascètes ordinaires. Ils se sont engagés à ne pas devenir Nyorai tant que tous ceux qui souffrent sut Terre n’auront pas été sauvés.

Pour montrer leur détermination, les réprésentations de Bosatsu portent différents objets.


Les Myo-o

Myo-o

Myo-o

Les divinités Myo-o sont les envoyés de Dainichi Nyorai ou Bouddha Cosmique. Leur expression de visage furieuse montrent leur forte détermination à faire suivre les enseignements de Bouddha aux êtres humains.

Fudo Myo-o ou Roi Immuable au visage effrayant, porte un sabre et une corde en signe de détermination.


Les Ten

Ten

Ten

Les Ten sont à l’origine d’anciennes divinités indiennes et des gardiens du Bouddhisme.

Les statues de Ten sont souvent placées près de celles des Nyorai ou des Bosatsu montrant ainsi leur engagement à protéger ces entités divines. Bishamon Ten, symbole de victoire et de richesse en fait partie.


Les Tengus, entités indispensables sur les sites sacrés de montagne

Tengu

Tengu

Les Tengu avec leurs ailes et leur long nez sont depuis longtemps considérés comme des êtres possédant des pouvoirs surnaturels.

Diverses légendes et croyances ont été créées à leur propos, les menant ainsi à la déification. C’est pourquoi les Tengu sont des figures indispensables sur les sites sacrés de montagne.

Pourquoi les Jizo Bosatsu portent des bavoirs rouges ?

Jizo avec une bavoire rouge

Jizo avec une bavoire rouge

Les images de Jizo Bosatsu sont assez différentes de celles des autres Bosatsu. Ils sont souvent représentés en moines bouddhistes marchant avec une canne. Parfois, ils portent une cape et un bavoir rouges comme ceux des bébés.

Les parents qui ont perdu un enfant prennent soin des statues de Jizo comme s’il s’agissait de leur enfant perdu.

Qu’est-ce que le Rituel Goma ?

Dans les temples appartenant à la secte Shingon, vous pouvez parfois voir un prêtre récitant des mots Shingon à l’autel Bouddhiste tout en entretenant un petit feu. Ce la s’appelle le Rituel Goma.

Les prêtres brûlent des batons appelés Goma qui contiennent les prières des fidèles et chantent les mots Shingon, faisant ainsi appel aux pouvoirs magiques des divinités.

Galerie Photos