Sanctuaire d'Itsukushima

Corridor (Kairo)

Corridor (Kairo)

Mikasahama

Lanternes et Torii flottant

Lanternes et Torii flottant

Sanctuaire Shinomiya

Parc Momijidani

Parc Momijidani

Sanctuaire d'Itsukushima

De nuit, lors du Festival Tanomo-san

De nuit, lors du Festival Tanomo-san

Vue du Temple Daisho-in

2ème étage du Pavillon Maniden

2ème étage du Pavillon Maniden

Sommet du Mont Misen

et vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto

et vue sur les îles de la Mer Intérieure de Seto

Forêt primitive

Promenade en téléphérique

Promenade en téléphérique

Pagode Tahoto

au milieu des feuillages verts

au milieu des feuillages verts

Sur le Mont Misen

Le Mont des légendes et miracles

Le Mont Misen se situe au centre de l'île de Miyajima. Il est devenu lieu sacré à l'automne 806, lorsque Kukai (également connu sous le nom posthume de Kobo Daishi) vint y pratiqué son entrainement ascétique. La montagne abrite différents lieux spirituels qui nous rappellent les actions saintes entreprises par Kobo Daishi ainsi que de nombreuses légendes et mystères.

Comment se rendre sur au sommet du Mont Misen ?

Vous pouvez monter en téléphérique (environ 25 min)

Vous pouvez emprunter l'un des 3 parcours d'ascension (1h30 à 2h de marche)

Le pavillon Misen Hondo (Pavillon Principal)

Misen Hondo

Misen Hondo

C'est le temple où Kobo Daishi a réalisé son entraînement bouddhiste.
Il aurait fondé ce temple et pratiqué le « Gumonji », un entraînement bouddhiste secret durant 100 jours lorsqu’à son retour de Chine, il s’arrêta à Miyajima à la recherche d’un lieu sacré.

De célèbres seigneurs féodaux, tels que Taira-no-Kyomori s'y sont recueillis.

La divinité principale de ce temple est Kokuzo Bosatsu (Akasagarbha), et les divinités secondaires : Fudo Myo-o (Acala) et Tamonten (Vaisravana).

Le pavillon Gumonji-dojo :
L’un des trois plus grands pavillons d’entraînement Shingon, la branche ésotérique du Bouddhisme japonais, avec Tairyudake à Awa et Murotomisaki à Tosa.
Le bâtiment actuel a été reconstruit en 1955.

Le pavillon Reikado

Pavillon Reikado

Pavillon Reikado

Kiezu-no-hi (le feu éternel), le feu sacré qu’utilisa Kobo Daishi lors de son entraînement religieux continue de brûler 1200 ans plus tard dans le pavillon Reikado.

On dit que l’eau chauffée avec ce feu soigne toutes les maladies. Il a également servi pour allumer la « flamme de la Paix » au Parc Mémorial de la Paix à Hiroshima.

Le pavillon Sankido

Sankido

Sankido

Dans un vieux temple unique en son genre se trouvent 3 démons qui possèdent la vertue de la fortune, de la sagesse et de l’exorcisme. C'est le seul temple au Japon où l'on vénère des démons.

Si vous venez priez pour le bien-être de votre foyer et la prosperité de votre commerce, on raconte que vos voeux seront exaucés sans faute !

Les pavillons Kannondo et Monjudo

Kannondo & Monjudo

Kannondo & Monjudo

Sur la gauche se trouve le pavillon Kannondo et sur la droite, le pavillon Monjudo.

Dans le premier vous pouvez prier pour un accouchement  sans danger et dans le second, pour la réussite dans les études.

Les prières réalisées dans ces deux pavillons sont réputées pour être miraculeusement efficaces.

Mizu-kake Jizo (Les Jizo à arroser)

Mizukake-jizo

Mizukake-jizo

Près du Hondo se trouve un petit pavillon rouge vermillon où est vénéré Jizo, la divinité des enfants.

Si l’on prie pour les enfants en versant de l’eau sacrée puisée juste à côté, sur ces grands et petits Jizo,  les prières se réaliseront.

Le pavillon Dainichido

Dainichido

Dainichido

Il s’agit d’un prestigieux temple gardien du Sanctuaire d’Itsukushima. Tous les prêtres de l’île se réunissent ici pour prier à la prospérité du pays les 7 premiers jours de l’année depuis l’ère Meiji.

Le sanctuaire de Miyama

Miyama

Miyama

Un sanctuaire dans le ciel ! Il est dédié aux mêmes déesses que le Sanctuaire d’Itsukushima. On raconte que c’est ici, il y a très longtemps, que sont descendues les divinités d’Itsukushima.

Le pavillon Akaido

Pavillon Akaido

Pavillon Akaido

L’eau pure que Kobo Daishi a utilisée pour ses 100 jours d’entraînement « Gumonji », il y a 1200 ans s’appelle « Aka-mizu ».

La cloche du Temple de Munemori (Bonsho)

Cloche de Munemori

Cloche de Munemori

Classée Bien Culturel d’Importance Nationale

Cloche moulée à Miyajima
Il s’agit d’un don de Munemori, le 3ème fils de Taira-no-Kiyomori. Comme elle présente clairement les caractéristiques de la période Heian, cette cloche qui se trouve dans le pavillon Misenhondo a été classée Bien Culturel d’Importance Nationale.